Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les résultats complets de la présidentielle du 28 novembre en République démocratique du Congo prévus le 6 décembre ont été repoussés de 48 heures, a annoncé la Commission électorale (Céni). Le mandat de cinq ans du président sortant Joseph Kabila expirait mardi à minuit.

Au lieu des résultats globaux, la Céni a en donné de nouveaux partiels sur un peu plus de 89% des bureaux de vote. Joseph Kabila, 40 ans, creuse l'écart avec 49% et devance d'environ 2,6 millions de voix l'opposant Etienne Tshisekedi (33,3%), 78 ans, qui dès vendredi dernier rejetait ce décompte et se faisait menaçant.

A Kinshasa, la capitale plutôt favorable à l'opposition, la journée a été vécue dans la crainte de débordements violents. Après des violences meurtrières durant la campagne et le jour du vote, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a rappelé mardi qu'il suivait "de près" la situation.

ATS