Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Institut d'économie des assurances de l'Université de St-Gall publie une étude alarmiste sur l'évolution de la prévoyance vieillesse. Si rien n'est fait, "un déficit de plus de 100 milliards de francs se creuserait d'ici 2030 sur le dos des générations futures", estime-t-il.

Selon cet institut, "la charge est de plus en plus lourde sur les épaules des jeunes et remet en question le contrat entre les générations". L'étude montre qu'aujourd'hui "des milliards sont transférés chaque année" des jeunes aux personnes âgées. Et conclut que "dans ces conditions, des réformes s'imposent sans attendre 2020".

Cette étude analyse le contrat entre les générations en Suisse. Elle estime que les jeunes sont lésés dans le domaine de la prévoyance professionnelle obligatoire, mais aussi dans celui de l'assurance maladie ou accident.

Propositions saluées

Ce document, publié mardi, sort quinze jours après l'annonce faite par le conseiller fédéral Alain Berset d'augmenter l'âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans. Les auteurs de l'étude saluent "les propositions de réforme faites par le ministre fribourgeois, mais jugent que la hausse de l'âge de la retraite des femmes "est une petite contribution à la solidarité entre les générations, mais qui ne suffit en aucun cas à la rétablir".

Pour arriver à ce chiffre de plus de 110 milliards de francs, l'institut a additionné les lacunes prévisibles de l'AVS (55,5 milliards de francs) et de la prévoyance professionnelle (54,7 milliards). A titre de comparaison, 110 milliards de francs équivalent à la dette actuelle de la Confédération.

Jeunes mis sous pression

Selon l'institut, les jeunes cotisants sont menacés par ces déficits et seront de plus en plus mis à contribution ces 20 prochaines années. Dans l'AVS, on compte actuellement trois cotisants pour un rentier. D'ici 2030, ils ne seront plus que deux.

La vue d'ensemble fournie par l'étude montre que les charges des jeunes vont augmenter autant dans les domaines dépendant des pouvoirs publics que dans des domaines relevant de décisions privées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS