Toute l'actu en bref

Même si les femmes devront travailler un an de plus, la section estime que les nombreux points positifs du projet de Prévoyance vieillesse compensent cet élément négatif (image symbolique).

Keystone/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les femmes socialistes suisses soutiennent la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 d'Alain Berset. Alors qu'un référendum a été lancé la veille, elles ont décidé samedi par 50 voix contre 19 de suivre la direction du parti et les principaux syndicats.

Le fait que l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans soit un un élément-clé dans le financement de la réforme laisse "un goût amer", admettent-elles toutefois dans un communiqué publié à l'issue de leur assemblée à Berne. Le projet amène néanmoins des avancées majeures pour les femmes employées à temps partiel ou celles qui travaillent dans des secteurs d'activité à bas revenus.

Dès 2019, les nouvelles rentes de l'AVS connaîtront une augmentation substantielle allant de 840 à 2712 francs. De surcroît, grâce au supplément de 70 francs dans l'AVS, une femme touchant un revenu d'environ 48'000 francs pourra partir à la retraite à 62 ans avec environ 100 francs de plus par mois, écrivent-elles dans le programme de leur assemblée.

Les femmes gagnant jusqu'à 40'000 francs par année pourront continuer à prendre leur retraite à 64 ans sans réduction de rentes par rapport au droit en vigueur, relèvent-elles en outre.

Le projet améliore aussi la couverture du 2e pilier. Les personnes touchant un salaire situé entre 21'150 et 55'000 francs pourront améliorer leurs rentes du 2e pilier. Or deux tiers des personnes se situant dans ces catégories sont des femmes.

Deux fois sur le même sujet

Les femmes socialistes emboîtent ainsi le pas de leur parti, ainsi que de l'Union syndicale suisse, du SSP et d'Unia qui soutiennnent également la réforme. Leur décision tombe, alors qu'un référendum a été lancé vendredi par une frange de syndicalistes mécontents.

Bien qu'un référendum ne soit pas nécessaire, vu que le peuple votera de toute façon sur la hausse de la TVA de 0,6 point de pourcentage, ses détracteurs y tiennent mordicus. "Sans référendum, il n'y aura pas de véritable débat", jugent-ils.

La récolte de signatures débutera vraisemblablement mardi, dès que le lancement du référendum sera publié dans la Feuille fédérale. S'il aboutit le 6 juillet, le peuple votera deux fois sur le même sujet le 24 septembre prochain. Un seul "non" ferait couler tout le projet.

Le Parlement a adopté de justesse la réforme au terme de longs débats. L'UDC et le PLR l'ont combattue jusqu'à la dernière minute. Ces partis refusent le bonus de 70 francs au profit de l'AVS.

Stratégie énergétique

La section des femmes s'est également prononcée sur la stratégie énergétique 2050 de Doris Leuthard. Le projet, qui vise à sortir du nucléaire en produisant plus d'énergie verte, sera soumis au vote le 21 mai.

Les femmes socialistes ont recommandé à l'unanimité au peuple de l'accepter. D'après elles, la production d'énergie à partir du soleil, du vent, de biomasse, de l'eau et de la géothermie crée de la valeur en Suisse et garantit des places de travail sûres à long terme.

ATS

 Toute l'actu en bref