Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour réveillonner à Prague, il en coûtera cette année en moyenne 361 euros (441 francs) pour une chambre double, contre 98 euros d'habitude en décembre. Cela place la capitale tchèque sur la première marche du podium de l'inflation du Nouvel an, à +268%, selon le site trivago.com.

Prague devient ainsi la ville la plus chère sur un baromètre comparant les prix des hôtels dans 35 métropoles d'Europe, indique le comparateur de prix hôteliers trivago.

A Paris, les voyageurs paieront cette année 239 euros en moyenne pour une nuit d'hôtel entre le 31 décembre et le 1er janvier, soit 49% de plus que le prix moyen de 160 euros à un autre moment en décembre.

Moins cher à Athènes

A Venise, Edimbourg et Amsterdam, les prix doublent pour dépasser les 250 euros tandis qu'ils grimpent à 200 euros en moyenne à Barcelone contre 103 euros à une autre date en décembre.

Payer moins au Nouvel An qu'en temps normal, c'est toutefois possible : à Bruxelles, le prix de la nuit d'hôtel diminue de 2%. Il est en baisse de 9% à Athènes et de 13% à Stockholm par rapport au tarif moyen pratiqué dans ces villes à une autre date du mois de décembre.

Pour les réveillons à moindre coût hôtelier, il faudra aller à Athènes, Lisbonne, Séville ou Valence. Les prix moyens n'y franchiront pas la barre des 100 euros.

ATS