Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâle - Interdits dans les étalages suisses, les produits contenant des organes génétiquement modifiés (OGM) ont presque entièrement disparu du territoire helvétique. Le laboratoire cantonal de Bâle ne constate plus de présence d'OGM, contrairement à l'an dernier dans le soja et le lin.
En automne 2009, des traces d'OGM avaient été découvertes en Europe dans les graines de lin. En Suisse, 4 échantillons sur 41 testés par le laboratoire bâlois contenaient des OGM.
L'intervention de l'institution auprès des commerçants a été suivie d'effets: cette année, les contrôles effectués dans les étalages indiquent que les OGM en ont disparu. Aucun échantillon sur 12 analysés ne présentait de traces d'OGM, indique ce vendredi le département de la santé de Bâle-Ville.
Ces vérifications ont été menées en collaboration avec la douane suisse. Le laboratoire a en outre effectué 74 analyses sur des produits contenant du soja, vendus dans 15 magasins. Seuls deux échantillons importés d'Asie contenaient des OGM et ce, en quantité minime, soit 2 pour mille pour l'un et 1 pour mille pour l'autre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS