Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des femmes vont, pour la première fois, être autorisées à servir à bord des sous-marins de la marine britannique. Les premières recrues, des femmes-officiers, embarqueront sur des sous-marins Vanguard à propulsion nucléaire à compter de la fin 2013.

Elles seront suivies par des femmes matelots en 2015. Des femmes pourront également servir à bord des sous-marins de nouvelle génération Astute à partir de cette date, a annoncé jeudi à Londres le ministre de la Défense Philip Hammond.

"Nous accordons une grande importance à notre histoire et à nos traditions, mais nous n'en serons pas esclaves", a souligné le ministre en annonçant sa décision. Et de souligner que la Royal Navy avait toujours été "à la pointe de l'innovation".

Les femmes avaient jusqu'à présent été tenues à l'écart des sous-marins en raison notamment des craintes relatives au niveau élevé de dioxyde de carbone, particulièrement nuisible à l'organisme féminin. Mais des recherches menées par l'Institut britannique de la médecine navale ont conclu que ces précautions étaient infondées.

Certains avaient aussi exprimé la crainte que la marine ne soit confrontée à des scandales sexuels. Le personnel des sous-marins reste souvent des mois en mer.

Les femmes servent depuis 1990 dans la Royal Navy et 9% du personnel environ est aujourd'hui féminin. Les Etats-Unis ont autorisé l'an dernier la présence de femmes à bord des sous-marins. Celle-ci est en revanche toujours interdite en France.

ATS