Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De nombreux Athéniens sont allés à la plage pour trouver de la fraîcheur et échapper à la pollution.

KEYSTONE/EPA ANA-MPA/SIMELA PANTZARTZI

(sda-ats)

La Grèce et la Turquie étaient frappées dimanche par la canicule, avec des températures de 43 degrés Celsius à Athènes et 45,4 degrés dans la station balnéaire turque d'Antalya. Des incendies font rage le long de la côte égéenne, ravageant la province d'Izmir.

En Grèce, le mercure a atteint 43 degrés dans plusieurs régions du pays dont Athènes, où la concentration d'ozone était élevée, selon le ministère de l'environnement. De nombreux Athéniens avaient quitté la capitale et ceux qui y sont restés ont envahi les plages proches.

La Turquie est aussi frappée par la première canicule de l'année, venue d'Afrique. Elle devrait s'atténuer cette semaine avec même des pluies potentiellement violentes dès mardi.

Record à Istanbul

A Istanbul, le mercure flirtait dimanche avec le record jamais enregistré, 39,2 degrés, à cette période de l'année, selon le quotidien Hurriyet. Les rues étaient désertées, et beaucoup d'habitants tentaient de se rafraîchir en plongeant dans le Bosphore.

Sur la côte de la mer Egée, quelque 500 hectares de forêts étaient en feu dans la province d'Izmir. Neuf hélicoptères et quatre avions ont été mobilisés pour lutter contre les flammes, selon les autorités locales.

Un hélicoptère s'est abîmé dans un lac en tentant de s'approvisionner en eau, mais l'équipage a pu gagner la rive à la nage. Il ne souffrait que de blessures minimes, selon les médias turcs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS