Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Russie a subi un premier coup d'arrêt dans le championnat du monde 2018.

Victorieuse de ses trois premiers matches en ayant marqué 20 buts sans en avoir encaissé un seul, la Sbornaja s'est inclinée 4-3 après prolongation face à la République tchèque jeudi soir à Copenhague dans le groupe A.

Dominée par la Suisse avant de passer l'épaule aux tirs au but mardi, la République tchèque a affiché un visage bien plus conquérant 48 heures plus tard. L'arrivée des deux Bruins de Boston David Pastrnak et David Krejci n'est d'ailleurs pas étrangère à cette métamorphose.

Les deux compères ont brillé de mille feux face à une équipe de Russie qui a pourtant ouvert la marque après 71 secondes de jeu seulement. Pastrnak a réussi deux buts et un assist, inscrivant notamment le but de la victoire après 3'23'' de prolongation. Krejci est, lui, impliqué sur les quatre réussites de son équipe: il a marqué un but, et réalisé 3 assists.

La Slovaquie a quant à elle décroché son deuxième succès dans cette poule en battant la France 3-1. Avec 7 points à leur compteur - soit 2 de moins que la Suisse et 1 de plus que les Tchèques -, les Slovaques sont toujours en course pour une accession aux quarts de finale. Rien ne fut cependant aisé jeudi pour la Slovaquie, qui a inscrit son dernier but à 10 secondes de la fin du temps réglementaire dans une cage vide.

Le Canada à hauteur des USA

Le Canada est revenu à la hauteur des Etats-Unis dans la poule B à Herning, avec 10 points glanés en quatre sorties. Battus aux tirs au but par leurs voisins en ouverture de ce tournoi, les joueurs à la feuille d'érable ont logiquement dominé la Norvège de Jonas Holös (Gottéron) 5-0 jeudi soir. Les Etats-Unis avaient égaré un point dans l'après-midi face à la Lettonie, battue 3-2 après prolongation.

Il a fallu moins de deux minutes au Canada pour débloquer son compteur face à la Norvège. Le capitaine Connor McDavid a ouvert la marque après 83'' de jeu, et il s'est finalement fait l'auteur d'un triplé dans cette partie à sens unique. Menés 1-2 par la Lettonie à la mi-match, les Etats-Unis ont quant à eux fait la différence à la 62e minute. Cam Atkinson trompait alors la vigilance du portier de Lugano Elvis Merzlikins (30 arrêts) au cours d'une supériorité numérique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS