Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bellegarde-sur-Valserine - La SNCF a mis en service à Bellegarde-sur-Valserine, dans l'Ain, une première gare "bioclimatique", naturellement ventilée été comme hiver. Placée sur le tracé de la future ligne de TGV Paris-Genève, cette gare doit consommer deux fois moins d'énergie qu'une gare classique.
Située à quelques centaines de mètres de l'ancienne gare, la nouvelle bâtisse a des allures de nef: une rotonde de 40 mètres de diamètre, surplombée d'une coupole transparente de 20 mètres de haut, autour de laquelle se connectent trains express régionaux (TER), autocars, et dans quelques mois la nouvelle ligne TGV Paris-Genève.
"Son principe, novateur, est simple: il consiste à récupérer l'énergie solaire pour chauffer l'air en hiver et favoriser la ventilation naturelle en été", explique un architecte à la SNCF et président de l'AREP, le bureau d'études de la SNCF.
Le bâtiment voyageurs est composé de deux enveloppes: une coque intérieure en bois couvrant le hall central, et une coque extérieure translucide en téflon transparent, qui recouvre l'ensemble du bâtiment. Couplée à des panneaux solaires, elle laisse pénétrer les rayons du soleil. La chaleur générée est alors stockée et utilisée pour alimenter le bâtiment en énergie.
Proche de la Suisse, à 30 kilomètres de Genève, la gare de Bellegarde-sur-Valserine est une importante gare de correspondance, qui accueille chaque année 145'000 voyageurs TGV et 500'000 voyageurs TER, parmi lesquels bon nombre de travailleurs transfrontaliers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS