Toute l'actu en bref

La hausse des exportations horlogères en mars a notamment bénéficié de deux jours ouvrables supplémentaires (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

L'industrie horlogère suisse voit le bout du tunnel. Les exportations ont enregistré en mars leur première hausse mensuelle après 20 mois consécutifs de baisse. Elles ont progressé de 7,5% en comparaison annuelle, à 1,6 milliard de francs.

Ce résultat "réjouissant" doit toutefois être relativisé, indique jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué. Il a en effet bénéficié de deux jours ouvrables supplémentaires et d'un effet de base très favorable.

A l'exception de l'Italie (-9,1%), les principaux marchés d'exportation ont tous progressé. La Chine affiche notamment un bond de 37,7%, tandis que Hong Kong a mis fin à 25 mois de reculs marqués, avec une hausse de 18,1%.

Les exportations de montres entre 200 et 500 francs ont connu une croissance de plus de 20%, tandis que les produits de moins de 200 francs ont affiché une légère baisse en valeur (-2%), mais avec des volumes en hausse (+6,2%). Au-dessus de 500 francs, la progression s'est située près de la moyenne générale, précise la FH.

ATS

 Toute l'actu en bref