Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Basketball - Fribourg Olympic s'est difficilement imposé à domicile contre les Starwings de Bâle (87-80) lors de la 1re journée de LNA. Encore en rodage, la formation de Damien Leyrolles n'a pas convaincu.
Accroché jusque dans les derniers instants de la partie, Olympic a bien failli trébucher d'entrée face à des Bâlois vaillants et disciplinés. Les visiteurs ont d'ailleurs été tout proches de l'exploit puisqu'ils étaient parvenus à prendre l'avantage à deux minutes de la fin du 3e quart (60-59). Toujours dans le coup dans l'ultime période, les Bâlois sont parvenus à faire douter une formation d'Olympic trop fragile défensivement.
Seule note positive côté fribourgeois: la prestation de Ronald Yates. Perçu comme la grande force d'Olympic cette saison, l'ancien Montheysan a réussi son baptême avec sa nouvelle équipe. Auteur de 29 points, l'Américain s'est distingué par son jeu à la fois spectaculaire et efficace. Incapable de prendre le large face à une équipe bâloise qui ne jouera pas les grands rôles cette saison, Olympic peut remercier sa nouvelle recrue, l'un des seuls joueurs avec Jonathan Kazadi (20 points) à avoir été vraiment dans le coup.
Randoald Dessarzin peut sourire après son premier match à la tête de Lugano. Ses protégés se sont promenés à domicile contre le BBC Nyon (104-56). Grâce à un départ fulgurant (26-7 après 10 minutes), les coéquipiers d'Efevberha - 30 points à lui seul - n'ont pas eu à forcer leur talent pour contrôler un adversaire qui n'avait pas les armes pour rivaliser.
Avec un invraisemblable 24-3 infligé à Massagno dans le 2e quart, Monthey n'a pas tremblé à domicile face à la formation tessinoise (87-53). Les deux nouvelles recrues américaines Terry Smith (15 points) et Ian Dale Boylan (20 points) ont fait tous deux une entrée fracassante dans ce championnat.
Boncourt s'est incliné à domicile face à Vacallo (82-70). Très vite menés au score, les Ajoulots ne sont jamais parvenus à recoller au score.

ATS