Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La loi controversée prévoit des poursuites, allant aussi jusqu'à trois ans de prison, contre toute personne qui "attribue à la nation ou à l'Etat polonais la responsabilité ou la co-responsabilité des crimes commis par le Troisième Reich allemand - ou tout autre crime contre l'humanité (archives).

KEYSTONE/EPA PAP/WOJCIECH PACEWICZ

(sda-ats)

A peine entrée en vigueur, une loi controversée en Pologne sur la Shoah a servi de fondement vendredi à une première plainte: une organisation a attaqué en justice un site d'information argentin qu'elle accuse de "nuire à la nation polonaise".

Cette loi, voulue par le président polonais et entrée en vigueur jeudi, prévoit une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de prison pour ceux qui attribueraient "la responsabilité ou la co-responsabilité de la nation ou de l'Etat polonais pour les crimes commis par le Troisième Reich allemand - ou tout autre crime contre l'humanité (...) ou crime de guerre".

Elle a provoqué de vives tensions avec Israël et de nombreuses organisations juives à travers le monde. Ces derniers reprochent à Varsovie de nier la participation de certains Polonais au génocide des juifs, voire d'empêcher des rescapés juifs de raconter leur expérience.

La Ligue polonaise contre la diffamation (RDI) s'est fondée sur ce nouveau texte pour déposer plainte contre le site argentin Pagina 12. Elle estime qu'il a illustré "de manière tendancieuse" un article sur le massacre de juifs à Jedwabne (nord-est de la Pologne) perpétré en 1941 par leurs voisins polonais, avec une photo d'un groupe de résistants anti-communistes polonais d'après-guerre.

"Manipulation"

La RDI, proche des conservateurs au pouvoir en Pologne, accuse le journal et son journaliste Federico Pavlovsky de "manipulation, action destinée à nuire à la nation polonaise et à la bonne réputation des soldats polonais". "C'est un abus délibéré qui doit confirmer auprès des lecteurs (la thèse de) l'antisémitisme polonais", ajoute la fondation polonaise.

La Pologne a été envahie par l'Allemagne nazie durant la Deuxième Guerre mondiale. Six millions de Polonais, dont trois millions de juifs, y ont été tués durant cette période.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS