Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La table ronde sur l'amiante, présidée par l'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger, s'est réunie jeudi à Berne pour la première fois. Les participants ont discuté des objectifs à atteindre et de la suite des travaux. Le noeud de ces échanges sera de fixer les conditions qui donnent droit à un soutien.

La table ronde rassemble des représentants des personnes touchées par l'amiante, des organisations patronales, de l'Union syndicale suisse, de différentes entreprises ainsi que de la Suva. Elle a pour tâche de trouver une solution pour aider financièrement les malades de l'amiante.

Problèmes financiers

Chaque année, près de 120 personnes tombent malades après avoir été en contact avec l'amiante des années, voire des décennies auparavant. Vingt à trente d'entre elles n'ont droit qu'aux prestations de l'assurance-maladie et de l'assurance invalidité et, éventuellement, de la prévoyance professionnelle.

Comme elles ne peuvent pas bénéficier de celles de l'assurance accident obligatoire, plus généreuse, elles sont souvent en proie à des difficultés financières. En outre, vu les délais de prescription en vigueur au niveau de la responsabilité civile, elles ne sont souvent pas non plus en mesure de réclamer des dommages-intérêts.

Dans le détail

La table ronde, décidée par le conseiller fédéral Alain Berset, a pour tâche de déterminer le nombre de personnes qui auront droit à un soutien financier. Pour ce faire, elle a abordé les questions encore en suspens qui doivent encore être examinées plus en détail, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ce n'est qu'une fois ces questions réglées, qu'elle pourra poursuivre les discussions pour régler les critères donnant droit à l'aide.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS