Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Dans le cadre de sa première visite aux Etats-Unis depuis six ans, Tariq Ramadan a prononcé jeudi soir un discours à New York. L'intellectuel musulman suisse, dont l'interdiction de venir dans le pays a été levée par l'administration Obama, y a évoqué le droit à la liberté d'expression.
"Je ne suis pas un extrémiste et n'ai rien à voir avec le terrorisme", a-t-il indiqué lors d'un événement littéraire organisé à l'école Cooper Union, située dans le quartier de Manhattan. Malgré des contrôles de sécurité poussés, la salle affichait complet.
Tariq Ramadan s'est fait un point d'honneur de rappeler à son audience que l'expression de l'opinion propre relève du devoir citoyen. Il a également souligné l'importance des femmes dans la religion musulmane.
L'intellectuel a également profité de l'événement pour remercier les représentants de l'ACLU, l'organisation américaine de défense des libertés civiles, qui s'était élevée en 2004 contre l'annulation par l'administration Bush de son visa d'entrée. M. Ramadan a indiqué qu'il établirait à l'avenir un dialogue privilégié avec les gens qui l'avaient soutenu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS