Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'avenir de Brendan Rodgers à la tête de Liverpool est de plus en plus incertain. Le manager des Reds l'a lui-même admis.

Liverpool, qui recevra le FC Sion jeudi 1er octobre en Europa League, effectue un début de saison poussif. Le club n'est que 13e en Premier League et n'a marqué que quatre buts en six rencontres de championnat. Mercredi, les Reds ont dû avoir recours aux tirs au but pour éliminer Carlisle, club de 4e division, en Coupe de la Ligue (1-1 ap, 3-2 tab).

"Lorsque vous entraînez un club de cette dimension, il y a toujours des spéculations autour de votre poste. Cela monte bien sûr en intensité si vous ne gagnez pas vos matches", a-t-il dit en conférence de presse avant la réception d'Aston Villa, samedi (16h00). Avant d'ajouter, comme s'il ne se faisait plus d'illusions: "Que je reste ici pour un jour de plus, un mois, une nouvelle saison ou davantage, je garderai toujours un respect énorme pour les gens de Liverpool, les propriétaires et (le président) Ian Ayre."

ATS