Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le patron du Bayern Munich, Karl Heinz Rummenigge, craint une domination encore plus prononcée de la Premier League sur le marché des transferts, prévoyant un "tsunami" pour l'été prochain.

"Le nouveau contrat anglais permet d'être encore plus dominant sur le marché qu'il ne l'a été, je sais déjà ce qui va se passer l'été prochain. Le tsunami sera encore plus violent", prédit Rummenigge dans les colonnes du quotidien Süddeutsche Zeitung.

La Premier League, qui a dépensé plus d'un milliard d'euros lors du mercato estival selon des calculs de la société spécialisée Deloitte, grâce aux milliards des droits télé revalorisés à 7 milliards d'euros pour 2016-2019, a largement puisé dans le championnat allemand durant le mercato estival.

"On n'a vu que le sommet de l'iceberg", ajoute l'ancien international, qui pense que l'on va assister à la renaissance des clubs anglais. "J'ai vu le centre d'entrainement des jeunes que Manchester a mis en place et franchement, il n'y a pas mieux, estime le patron du Bayern, assurant avoir "vu la même chose à Tottenham, Arsenal et Chelsea".

Rummenigge a déjà des idées pour la Bundesliga, qui génère "seulement" 500 millions d'euros actuellement, pour les futures négociations entre les télés et la Ligue allemande (DFL): franchir la barre "du milliard d'euros".

Il souhaite qu'à la chaîne Sky, détentrice des droits sur le marché allemand, s'ajoutent d'autres candidats comme Telekom, Vodafone, d'autres opérateurs sur le câble voire même la chaîne publique.

ATS