Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier procès aux Etats-Unis d'un responsable catholique soupçonné d'avoir couvert des prêtres pédophiles s'est ouvert lundi à Philadelphie (Pennsylvanie, est). Selon l'accusation, l'évêque Mgr William Lynn a protégé les noirs "secrets" de prêtres ayant abusé de jeunes enfants.

Mgr Lynn, ancien responsable du personnel du diocèse de Philadelphie, est accusé d'avoir dissimulé des cas d'abus sexuels et de n'avoir rien fait pour éloigner au moins deux prêtres de postes les mettant en contact avec des mineurs. Arrivé lundi dans un tribunal de Philadelphie sous le feu des médias, il encourt 14 ans de prison.

Les deux prêtres poursuivis pour crimes sexuels sur mineurs devraient également comparaître à ce procès phare, mais seul l'un d'eux, James Brennan, est jugé à partir de lundi.

Protéger l'Eglise

A l'ouverture de la séance, la procureur adjointe Jacqueline Coelho a décrit Mgr Lynn comme "le gardien des secrets", investi de la mission de protéger l'Eglise des scandales et de maintenir les fidèles dans l'obscurité. "La protection des enfants était la dernière chose dans la tête de l'accusé", a souligné Mme Coelho.

Mais peu après, Thomas Bergstrom, l'avocat de Mgr Lynn, a souligné que son client avait été impuissant à faire cesser ces abus car il avait un rang trop bas au sein de la hiérarchie.

La tâche des avocats de la défense a été rendue plus compliquée lorsque l'un des deux prêtres accusés d'actes pédophiles, Edward Avery, a créé la surprise jeudi en reconnaissant avoir sexuellement agressé un enfant de choeur de 10 ans en 1999. Le prêtre a été immédiatement condamné à une peine comprise entre deux ans et demi et cinq ans de prison.

Lundi, les avocats de Mgr Lynn ont demandé le report du procès mais la juge Teresa Sarmina a rejeté leurs arguments.

ATS