Toute l'actu en bref

L'aide au suicide représente 1,5% des cas de décès en Suisse chaque année (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Pour la première fois depuis 2008, Exit Suisse alémanique - qui couvre aussi le Tessin - fait part d'un recul des suicides assistés en 2016. L'association a accompagné 722 personnes vers la mort, soit 8% de moins qu'en 2015 (782).

Ce recul pourrait s'expliquer par une médecine palliative mieux organisée ou l'offre d'autres organisations d'aide au suicide, analyse Exit Suisse alémanique jeudi dans un communiqué. Toutefois, l'assistance au suicide reste un besoin important dans la population suisse.

En effet, l'organisation a accueilli 12'087 nouveaux membres en 2016, pour comptabiliser 104'278 membres au 31 décembre. Au total, 3500 nouvelles demandes d'aide y ont été enregistrées en 2015, soit autant qu'en 2015.

Davantage de femmes

Exit Suisse alémanique est entré en matière sur 991 cas (2015: 1100). Parmi les 722 personnes qui ont finalement pris la décision de mettre fin à leurs jours, 57% étaient des femmes et 43% des hommes.

L'importance constante de la demande est due d'une part à l'augmentation des membres et d'autre part au vieillissement de la population. L'espérance de vie atteint 76,7 ans, souligne l'organisation.

Cancer et maladies chroniques

Le cancer en phase terminale est la première raison ayant poussé ces personnes à choisir le suicide assisté. Suivent le cumul de plusieurs maladies de vieillesse et les souffrances liées à des maladies chroniques.

Les chiffres pour la Suisse romande ne sont pas encore connus. Exit A.D.M.D. (Association pour le droit de mourir dans la dignité) Suisse romande les publiera après son assemblée générale du 29 avril prochain. En Suisse, l'aide au suicide représente chaque année 1,5% des 65'000 cas de décès.

ATS

 Toute l'actu en bref