Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Autrichien Dominic Thiem, 7e joueur mondial, s'est offert un premier trophée sur gazon et le 4e cette saison, en s'imposant en finale à Stuttgart face à l'Allemand Philipp Kohlschreiber (25e).

Il s'est imposé en 3 sets 6-7 (2/7) 6-4 6-4 et en 2 jours en raison de la pluie.

Agé de 22 ans, l'étoile montante du tennis mondial, demi-finaliste à Roland-Garros, a décroché son 7e titre (en 9 finales) sur le circuit, dont 5 sur terre battue, et pris sa revanche sur Kohlschreiber qui l'avait battu 2 fois en 2 matches dont la finale à Munich cette année.

Après Buenos Aires, Acapulco (dur) et Nice, Thiem a cette fois maîtrisé le gazon, de bon augure à l'approche de Wimbledon (début 29 juin), et les conditions météo exécrables sur Stuttgart.

Avant d'en arriver là, Thiem s'était offert en demies une victoire de prestige -après 2 balles de match sauvées- face à Roger Federer (bientôt 35 ans), l'homme aux 17 titres du Grand Chelem, qu'il avait déjà battu à Rome mais sur terre.

Le jeune prodige autrichien avait alors déclaré que "c'est un rêve de battre Federer sur gazon, sa meilleure surface", ajoutant: "Je ne savais absolument pas que je pouvais aussi bien jouer sur gazon".

En finale, dimanche au moment de l'interruption, les deux joueurs étaient dans le tie-break du premier set avec un léger avantage (3-2) à Kohlschreiber.

A la reprise, lundi, l'expérimenté Allemand, âgé de 32 ans et 7 titres à son palmarès, dont 1 sur herbe à Halle en 2011, a aligné 4 points de suite pour empocher le premier set.

Mais progressivement Thiem sans s'affoler a pris la mesure de son adversaire pour l'emporter et devenir un joueur sacré sur toutes les surfaces cette saison.

ATS