Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'avion solaire Solar Impulse devrait entamer tôt jeudi matin son premier vol intercontinental. Ce voyage devrait l'amener au Maroc, après une escale technique à Madrid, soit une distance de 2500 km sans une goutte de carburant.

Avec le changement tant attendu de la météo, le HB-SIA semble enfin avoir trouvé un créneau pour amorcer sa première étape vers Madrid, annonce Solar Impulse mercredi dans un communiqué. Il décollera à 06h45 du matin de l'aéroport militaire de Payerne (VD) en direction de la capitale espagnole.

Deux pilotes

Le prototype passera la frontière française en survolant le Jura à une altitude de 3600 mètres en direction de Pontarlier. Au niveau de Rodez (F), l'appareil atteindra les 8500 mètres d'altitude. Il survolera le Massif central, mettant le cap sur Toulouse avant de franchir les Pyrénées et de gagner l'Espagne.

Solar Impulse devrait arriver à l'aéroport de Madrid-Barajas à 02h00 du matin vendredi. Les organisateurs se réservent la possibilité d'annuler le vol en fonction des conditions météorologiques.

Invitation du roi

André Borschberg sera aux commandes de l'avion solaire. Bertrand Piccard pilotera entre Madrid et Rabat. Son départ aura lieu quelques jours plus tard.

Solar Impulse se rend au Maroc à l'invitation du roi Mohammed VI et de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN) qui a pour mission de développer le programme solaire marocain. Ce voyage coïncidera avec le lancement de la construction dans la région de Ouarzazate (sud) de la plus grande centrale thermo-solaire jamais réalisée à ce jour.

ATS