Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rotterdam - Les premiers pirates somaliens présumés jugés en Europe ont clamé leur innocence devant le tribunal de Rotterdam où s'est ouvert leur procès. Les cinq hommes encourent jusqu'à douze ans de prison.
"Je n'ai commis aucun crime, je n'ai attaqué personne, je n'ai rien fait", a affirmé Abdirisaq Abdulahi Hirsi, 33 ans, l'un des cinq prévenus poursuivis pour avoir attaqué un cargo turc enregistré aux Antilles néerlandaises, le 2 janvier 2009 dans le golfe d'Aden.
"Je suis la victime ici", a assuré Sayid Ala Garaar, 39 ans. "Ils ont détruit mon bateau et mis ma vie en danger", a-t-il ajouté. "Ils nous ont mis en danger et n'obéissent pas aux lois internationales, ils doivent être punis", a lancé Farah Ahmed Yusuf, 25 ans.
"Qui est responsable si les enfants ont faim?", a demandé l'un des accusés. "Je suis en prison depuis un an et sept mois, je ne sais pas qui est encore vivant et qui est mort. Vous, vous dormez dans une maison mais moi je n'ai pas de pays, pas de famille, je n'ai rien".
"J'ai des problèmes en étant en prison, ma famille est dans une situation abominable", a dit de son côté Jama Mohamed Samatar, 45 ans.
Les prévenus avaient été arrêtés par un navire militaire danois alors qu'ils attaquaient, munis d'armes à feu, un cargo turc à bord d'une embarcation rapide.
Deux cent quinze attaques ont été menées par des pirates somaliens contre des navires de la marine marchande en 2009 aux larges des côtes somaliennes, sur un total de 409 dans le monde.
Au cours des dernières années, la plupart des pirates arrêtés par des navires de guerre étrangers au large de la Somalie ont été relâchés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS