Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un détenu de la prison régionale de Berne qui estimait n'avoir pas été soigné assez rapidement pour son érection permanente ne recevra pas de dommages et intérêts. Il souffre aujourd'hui de problèmes d'érection après l'opération pour soigner son priapisme.

Le verdict a été publié lundi par le Tribunal administratif bernois qui a jugé les déclarations du détenu, placé en préventive, vagues et contradictoires. Les affirmations du personnel soignant, qui affirme n'avoir pas été informé immédiatement par le détenu, sont elles au contraire jugées crédibles.

La justice estime que par pudeur, cet homme n'a pas informé le personnel carcéral dès l'apparition des symptômes. Le priapisme est une érection persistante douloureuse qui apparaît sans excitation sexuelle et qui peut entraîner une dysfonction érectile. Après quelques heures d'hyper érection, les corps caverneux sont abîmés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS