Toute l'actu en bref

Plébiscité par plus d'un tiers des sympathisants de gauche (36%), Manuel Valls (en photo) n'a désormais plus que douze points d'avance sur l'ex-ministre du Redressement productif Arnaud de Montebourg (24%) (archives).

KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI

(sda-ats)

L'avance de Manuel Valls sur ses concurrents, notamment sur Arnaud Montebourg, se réduit. Et ce à deux semaines de la primaire organisée par le Parti socialiste en vue de l'élection présidentielle d'avril-mai, selon un sondage Ifop publié dans le Journal du Dimanche.

Plébiscité par plus d'un tiers des sympathisants de gauche (36%), l'ancien Premier ministre n'a désormais plus que douze points d'avance sur l'ex-ministre du Redressement productif (24%). Il en avait 20 lors de la précédente enquête réalisée en décembre (45% contre 25%).

Manuel Valls devance toujours l'ex-ministre de l'Education Benoît Hamon (21%, contre 14% en décembre).

Vincent Peillon, également ex-ministre de l'Education, est lui cité par 9% des sympathisants de gauche, devant l'ancienne ministre du Logement Sylvia Pinel (7%), le président du parti écologiste François de Rugy (2%) et le président du Front démocrate Jean-Luc Bennahmias (1%).

Avantage Montebourg

En cas de second tour entre Arnaud Montebourg et Manuel Valls, 52% des sympathisants de gauche interrogés souhaitent que l'ancien ministre de l'Economie remporte l'investiture du PS (contre 48% pour Manuel Valls).

Les rapports s'inversent par rapport au mois dernier, Manuel Valls devançait alors son ex-ministre (51% contre 49%).

La primaire de la gauche se tiendra les 22 et 29 janvier.

Le sondage a été réalisé en ligne du 3 au 5 janvier auprès d'un échantillon de 1964 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont ont été extraites les réponses de 705 sympathisants de gauche.

ATS

 Toute l'actu en bref