Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux adolescentes britanniques de 15 ans ont été condamnées jeudi à la prison à vie, avec une peine de sûreté de 15 ans. Elles ont été reconnues coupables d'avoir sauvagement assassiné une femme alcoolique de 39 ans au terme d'un supplice de cinq heures.

Les deux jeunes filles, dont les noms n'ont pas été rendus publics, étaient âgées de 13 et 14 ans lorsqu'elles ont attaqué leur victime à son domicile de Hartlepool, au nord-est de l'Angleterre, en décembre 2014.

Elles l'ont tuée en utilisant une pelle, une télévision, une table basse ou encore un bâton clouté de vis. La victime présentait plus de 100 blessures, dont 80 au visage.

Pendant ce long calvaire, les adolescentes ont posé, hilares, pour des selfies qu'elles ont ensuite partagés sur les réseaux sociaux. "Dans notre société, il est difficile d'imaginer que deux filles si jeunes soient capables d'une telle violence", a déclaré Gerry Wareham, des services du procureur de la couronne (CPS), à l'issue du procès devant le tribunal de Leeds, en qualifiant l'attaque de "barbare".

"Étant donné la gravité de l'attaque infligée, on aurait pu s'attendre à ce que les filles expriment des remords après sa mort. Au contraire, elles ont rigolé et souri tout en posant pour un selfie" posté sur Snapchat, a-t-il détaillé.

Les deux adolescentes s'étaient rendues à plusieurs reprises chez leur victime pour se fournir auprès d'elle en alcool et en cigarettes.

Les deux accusées ne sont pas les plus jeunes à avoir écopé de la perpétuité en Angleterre. En 1993, deux garçons âgés de seulement dix ans avaient été condamnés à la prison à vie pour le meurtre d'un enfant de deux ans, tué dans des circonstances atroces à Liverpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

ATS