Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fraudeur des élections cantonales valaisannes de 2017 écope de 12 mois de prison avec un sursis de trois ans. Le juge n'a pas entièrement suivi le procureur (de dos) qui avait requis 15 mois. Mais il a reconnu l'énergie criminelle de l'accusé.

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

L'auteur de la fraude électorale lors des élections valaisannes de mars 2017 écope de 12 mois de prison avec un sursis de trois ans. Le tribunal de district de Brigue (VS) l'a reconnu coupable du principal chef d'accusation: la fraude.

Le juge n'a pas entièrement suivi le procureur qui avait requis 15 mois de prison avec sursis. Il n'a pas retenu l'accusation de captage de voix. Le fraudeur n'a pas tenté de forcer des électeurs à voter selon ses souhaits, a expliqué vendredi le juge lors de l'annonce du verdict.

L'accusé a en effet subtilisé dans les boîtes aux lettres les bulletins de vote par correspondance. Il a inscrit sur les listes les noms des candidats qu'il voulait privilégier. Cet acte est constitutif de la fraude. Il a ensuite déposé les bulletins au secrétariat des communes de Brigue, Naters et Viège.

Culpabilité atténée

Le juge n'a retenu qu'une partie de l'accusation de vol. L'homme a eu des complices, déjà condamnés par une ordonnance pénale. Il a aussi admis que l'accusé se trouvait alors dans une phase difficile de sa vie, ce qui atténue légèrement sa culpabilité. Quant au faux dans les titres, il fait partie intégrante de la fraude.

Le juge a reconnu l'importante énergie criminelle développée par l'accusé. Il a écumé des quartiers de Naters et de Brigue pour s'emparer des bulletins de vote, a estimé le juge. Au total, 193 au moins ont été volés par l'accusé et ses complices.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS