Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Guantanamo - Le premier procès pour crime de guerre de l'administration Obama s'est ouvert mardi sur la base américaine de Guantanamo devant un tribunal militaire d'exception. Sur le banc des accusés figure le Canadien Omar Khadr, qui avait été arrêté à l'âge de 15 ans.
Après avoir laissé planer le doute depuis un mois quant à un éventuel boycott de son procès, le jeune homme de 23 ans, qui a passé un tiers de sa vie dans les geôles de Guantanamo, a écouté l'accusation énoncer les cinq chefs d'accusation pesant contre lui, parmi lesquels "meurtre", "espionnage" et "soutien matériel au terrorisme".
Omar Khadr est accusé d'avoir lancé en juillet 2002 en Afghanistan la grenade qui a tué un soldat américain de 28 ans lors de l'attaque d'une cache d'Al-Qaïda dans laquelle il confectionnait des bombes.
Fils d'un haut responsable d'Al-Qaïda mort en 2003, l'adolescent a passé son enfance entre le Canada, l'Afghanistan et le Pakistan. Il nie avoir lancé la grenade et ses avocats estiment que ce procès est "le premier d'un enfant soldat dans l'histoire moderne".
Lundi, le juge militaire chargé du dossier avait créé la surprise en estimant recevables comme éléments à charge les "aveux" que Omar Khadr dit avoir fait sous la contrainte dans la prison de Bagram en Afghanistan puis à Guantanamo.
Le juge qui a pris le dossier en charge sous l'administration Bush avec des règles moins strictes pour l'accusation, n'a pas justifié sa décision.
La réforme très contestée des tribunaux militaires d'exception de Guantanamo préparée par l'administration Obama et votée par le Congrès à l'automne 2009 prévoit que "aucune déclaration obtenue sous la torture ou par un traitement cruel, inhumain ou humiliant, qu'elle ait été obtenue sous couvert de la loi ou non, ne peut être admise par une commission militaire".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS