Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La guerre de l'Etat islamique a des liens jusqu'à Bellinzone (photo symbolique).

KEYSTONE/EPA/GHULAMULLAH HABIBI

(sda-ats)

Un agent de sécurité privé tessinois a été condamné vendredi à deux ans et demi de détention dont six mois ferme. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) l'a reconnu coupable de violation de la loi fédérale qui interdit les organisations terroristes.

Vu le temps passé en détention préventive, il sera libéré lundi prochain. Etant de nationalité suisse, il ne sera pas expulsé. Cet homme de 33 ans, d'origine turco-kurde, bénéficie d'un sursis de trois ans et devra s'acquitter des frais de la cause, soit 151'000 francs. Le verdict a été prononcé à Bellinzone au terme d'une procédure simplifiée agréée par les deux parties.

Justice suisse "correcte et respectueuse"

Au terme des débats, le prévenu a pu prendre la parole. "Je reconnais mes erreurs et c'est avec une certaine émotion que je reviens sur mes préjugés face à la justice suisse. J'ai été traité avec respect et correction".

Arrêté le 22 février dernier à Lugano au terme d'une série de perquisitions menées par la Police fédérale dans cette ville et ailleurs au Tessin, l'inculpé a bénéficié des avantages de la procédure simplifiée, conforme au droit suisse, a dit le président du TPF, Giuseppe Muschietti. Même s'il en a minimisé certains, le Tessinois a en effet reconnu les faits.

De janvier 2014 à février 2017, il a tenté de rallier à sa cause de l'islamisme radical neuf hommes et une femme "recrutés" à Lugano notamment, et en Italie du nord. Il a fait oeuvre de propagande et de prosélytisme par le biais des réseaux sociaux ou en personne, documentation à l'appui.

Mort en Syrie

L'ex-agent de sécurité a aussi aidé deux "combattants étrangers" à rejoindre les rangs de l'Isis en Syrie. L'un d'eux y a trouvé la mort à fin 2015.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS