Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Sayed Hashmi, un Américain de 30 ans accusé d'avoir aidé le réseau Al-Qaïda, a été condamné mercredi à 15 ans de prison à New York, a annoncé un communiqué du procureur fédéral Preet Bharara. La peine maximale qu'il encourait après avoir plaidé coupable lui a été infligée.
Sayed Hashmi avait reconnu fin avril avoir apporté son soutien à Al-Qaïda, évitant de ce fait un procès au terme duquel il encourait jusqu'à 70 ans de prison.
La sentence a été prononcée par la juge Loretta Preska devant le tribunal fédéral du district sud de Manhattan.
"Les organisations terroristes comme Al-Qaïda dépendent d'un large éventail d'individus à travers le monde pour atteindre leurs objectifs violents", a estimé le procureur. "Ce réseau de soutien comprend des individus comme Sayed Hashmi", a-t-il poursuivi.
Né au Pakistan et élevé à New York, Sayed Hashmi avait été arrêté en 2006 en Grande-Bretagne et extradé l'année suivante pour être jugé aux Etats-Unis.
Les enquêteurs soutiennent qu'il a autorisé en 2004 un homme soupçonné de terrorisme à séjourner dans son logement d'étudiant à Londres, et qu'il a permis à cet homme d'utiliser son téléphone portable pour appeler d'autres suspects. L'hôte aurait par ailleurs stocké dans le logement des vêtements, notamment des imperméables et des "chaussettes imperméabilisées", qui ont été livrés à des combattants d'Al-Qaïda au Pakistan.
Sayed Hashmi a également donné de l'argent à ce complice alors qu'il partait pour le Pakistan, où il voulait remettre l'équipement à un commandant d'Al-Qaïda, selon le communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS