Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une augmentation du prix du lait aurait été impérative pour les paysans suite à la sécheresse (archives).

KEYSTONE/dpa/FRANK RUMPENHORST

(sda-ats)

L'interprofession du lait (IPLait) n'a pas modifié le prix du lait lors de sa séance de mercredi. La faîtière des paysans demandait une augmentation de 5 centimes par kilo pour aider le monde agricole à faire face à la sécheresse.

Début août, l'Union suisse des paysans (USP) avait appelé les détaillants à verser jusqu'au 30 avril 2019 ce montant de solidarité. Les producteurs sont confrontés à une augmentation massive des coûts de production, rappelle jeudi la faîtière.

La demande des producteurs n'a pas trouvé de majorité, indique IPLait dans un communiqué. Pour le quatrième trimestre, le prix du lait sera maintenu à 68 centimes par kilo.

Les membres du comité font une estimation "diamétralement opposée" de l'évolution du marché. Les producteurs mettent en avant la sécheresse. Pour les transformateurs, les livraisons de lait n'ont pas fortement reculé, a précisé à Keystone-ATS le président d'IPLait, Peter Hegglin. De plus, tous les paysans n'ont pas été touchés de la même manière par la sécheresse.

Augmentation impérative

"Une augmentation du prix, déjà très bas, aurait été impérative dans une situation extraordinaire", regrette l'USP. Cela aurait montré que la branche est capable de réagir à des développements inattendus.

Les paysans sont scandalisés de l'arrogance et du manque de solidarité. La décision d'IPLait est incompréhensible et la patience des producteurs est épuisée, grogne encore la faîtière. Et d'exiger d'IPLait de revenir sur sa décision.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS