Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - En 2009, les Suisses ont en moyenne payé leurs marchandises et services un tiers de plus que les citoyens de l'UE, selon les dernières tabelles de l'Office fédéral de la statistique. La différence du niveau des prix a crû durant les deux derniers ans en raison de la force du franc.
La viande est l'un des produits particulièrement chers en Suisse: avec un indice à 197 points, elle est deux fois plus onéreuse que dans les pays de l'Union européenne dont la base moyenne est de 100. Cette différence est notamment due aux coûts de productions élevés, selon un porte-parole de l'Union professionnelle suisse de la viande. De plus, l'importation est réduite.
Parmi les autres produits dépassant la moyenne figurent les huiles et graisses alimentaires (168 points), les denrées alimentaires (144), le poisson (150) ainsi que les farines (138). Du côté des denrées dont les prix suisses se rapprochent le plus des européens se trouvent les tabacs (104), les moyens de locomotion privés (101), les télécommunications (96) ainsi que les boissons, qu'elles soient alcoolisées (112)ou non (112).
Le niveau suisse des prix avait baissé entre 2000 et 2006 pour se rapprocher de la moyenne européenne. Mais la tendance s'est inversée durant les deux dernières années, en raison d'un franc suisse plus fort: en 2008, le niveau relatif du prix atteignait 127 points, en 2007, 120 points.
Le niveau général des prix est calculé en relation avec le produit intérieur brut (PIB). Celui-ci comprend la consommation des ménages, les investissements des entreprises et les prestations publiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS