Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pro Natura ne s'était pas opposée à l'amarrage provisoire de l'Helvétie à Ouchy de 2012 à 2015 pendant la rénovation du Musée Olympique (archives).

KEYSTONE/FABRICE COFFRINI

(sda-ats)

La perspective d'un retour du bateau Belle Epoque de la CGN, l'"Helvétie", devant le Musée olympique à Lausanne ne fait pas que des heureux. Il y avait été amarré de 2012 à 2015. L'organisation de protection de la nature Pro Natura a annoncé qu'elle fera opposition.

Pour Pro Natura, le retour du navire pose deux problèmes majeurs: une atteinte à l'environnement, avec la présence à Ouchy d'une frayère à poissons nécessitant une eau propre, et une dégradation du paysage, a expliqué samedi à l'ats Michel Bongard, secrétaire exécutif de Pro Natura Vaud. Il confirme ainsi des informations parues le même jour dans le quotidien Le Temps.

L'Helvétie, ancien bateau à vapeur de la Compagnie générale de navigation sur le Léman (CGN), avait été amarré devant le quai d'Ouchy à Lausanne, en face du Musée Olympique, pour une durée provisoire, de 2012 à 2015. Durant cette période, le bateau avait servi de lieu d'exposition temporaire au musée, fermé pour travaux.

Pro Natura Vaud avait retiré son opposition contre cette autorisation temporaire suite à la promesse des autorités de démonter les infrastructures après le départ du navire. L'association ne veut donc pas entendre parler de son retour.

Un recours possible

Selon elle, le suivi biologique du site a montré une détérioration du fond du lac par l'accumulation de sédiments fins emprisonnés par la digue. La frayère à féras nécessite une remise en état des lieux, comme l'avait conditionnée l'autorisation accordée par la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro.

Cependant, avec la nouvelle demande d'amarrage du bateau pour huit à dix ans, "on entre vraiment dans la durée", a déploré M. Bongard. Ce dernier a assuré que Pro Natura n'avait rien contre les bateaux, mais qu'elle veut préserver le seul paysage où la vue est encore libre au bord du lac à Ouchy.

D'ici à l'échéance de l'enquête publique, fixée le 17 juillet, Pro Natura Vaud fera donc opposition. Si celle-ci devait être levée par le canton, l'association se dit déterminée à déposer un recours au tribunal cantonal, selon le secrétaire exécutif.

Le vénérable bateau, construit en 1926 et désaffecté depuis 2002, est l'un des plus grands de la flotte de la CGN. L'an dernier, de juillet à fin novembre, il a été partiellement rénové avec l'aide d'une quinzaine de demandeurs d'emploi. Une cinquantaine de tonnes de matériaux ont été extraites du navire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS