Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les parlementaires fédéraux sont moins stressés que la population mais davantage confrontés à la tension artérielle, selon les résultats des journées de la santé des 5 et 6 juin à Berne. Soixante-six des 246 élus et 135 passants avaient fait mesurer leurs paramètres de santé.

D'après les résultats publiés mercredi, le diagnostic est bon en ce qui concerne la glycémie et le cholestérol: plus de la moitié des personnes testées étaient dans le vert. Le bilan est toutefois moins rose concernant la tension artérielle.

Elle était trop élevée pour plus de 30% des participants et se situaient dans la zone limite pour 20%. Les hommes et les personnes âgées étaient les premiers concernés. L'appréhension face aux tests à peut-être joué un rôle.

Moins bon pour les parlementaires

Les parlementaires ont obtenu des résultats nettement moins bons que ceux du reste de la population concernant la tension artérielle diastolique, qui, si elle est continuellement élevée, peut déboucher sur un infarctus. L'analyse du questionnaire relatif au stress montre en revanche que les élus semblent être généralement moins touchés que les autres personnes.

Mais, du fait de leur métier, ils arrivent peut-être mieux à gérer de telles situations. Et il n'est pas exclu que les réponses au questionnaire aient en partie été un peu trop optimistes.

Autre point noir: le poids. Seul un sixième des personnes testées ont présenté un rapport taille-hanche favorable. La moitié des participants portent un poids abdominal situé dans la zone limite, et 35% dans la zone défavorable.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS