Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les principaux soucis semblent concerner la pression de l’eau, la température, et le filtrage des particules (image symbolique).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Des millions d'oeufs de poissons ont été perdus dans la production de la nouvelle pisciculture cantonale fribourgeoise à Estavayer-le-Lac. Il y a eu des problèmes techniques. L'Etat a commandé une expertise, dont les résultats sont attendus pour la fin de l'été.

L'expertise devra mettre le doigt sur tous les problèmes et proposer des solutions pour un fonctionnement adéquat le plus rapidement possible. Le chef du Service des forêts et de la faune Dominique Schaller a confirmé à l'ats l'info révélée vendredi par La Liberté.

Cette nouvelle pisciculture au bord du lac de Neuchâtel a été mise en service fin 2016 après des années de retard. Son coût était d’abord estimé à 2 millions de francs mais il s’est finalement élevé à 2,4 millions. Les principaux soucis constatés semblent concerner la pression de l’eau, la température, et le filtrage des particules.

Transfert dans l'ancienne

Dans le détail: lors de la première production d'alevins, seuls 92 litres d'oeufs de palée ont été portés à maturation sur 620 litres mis en incubation. Concernant les oeufs de bondelle de la deuxième production, 52 litres sont arrivés à maturation sur 88 litres. Il a fallu transférer la production dans l'ancienne pisciculture.

Pour les truites fario: sur 5000 oeufs frais, 1000 ont été portés à maturation. Pour les brochets, il y a eu "5,5 litres et production de 92'800 alevins, ce qui est un peu en deçà du rendement normal, mais a permis de remplir tous les engagements". La production de brochets a nécessité des adaptations d’urgence des installations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS