Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lugano - Le procès d'un Tessinois accusé d'avoir tué sa femme enceinte avant de jeter son cadavre dans le lac de Côme (I) s'est ouvert jeudi devant la Cour d'assises de Lugano. Le physiothérapeute de 32 ans risque entre dix ans de réclusion et la prison à vie.
L'homme doit répondre d'assassinat et d'interruption illégale de grossesse. Le 26 mars, il avait administré un somnifère à son épouse, une Tessinoise de 36 ans enceinte de quatre mois, à leur domicile de Castel San Pietro (TI). Il l'avait ensuite étouffée, a-t-il reconnu durant l'enquête.
On ignore si le physiothérapeute savait que sa femme attendait son deuxième enfant. Selon la presse locale, les rapports entre les époux s'étaient détériorés depuis quelque temps.
Le procès devra déterminer le mobile du crime, mais surtout ce qui s'est passé durant les jours qui l'ont suivi. Car l'accusé a tenté de dissimuler l'assassinat.
Près de la maison de George ClooneyIl avait caché le corps dans le coffre de sa voiture et envoyé plusieurs sms à des membres de la famille avec le portable de son épouse. Dans ces messages, la femme écrivait prétendument qu'il ne fallait pas la chercher et qu'elle en avait assez de sa famille et de l'enfant du couple, un garçon de sept ans.
Le physiothérapeute avait traversé la frontière italo-suisse au volant de sa voiture et jeté le cadavre dans le lac de Côme. Le 2 avril, le corps avait été repêché près de la résidence de l'acteur américain George Clooney dans la commune de Laglio. Deux jours plus tard, à Pâques, l'homme était arrêté et passait aux aveux.
Ce meurtre a suscité une grande émotion dans la région et attiré des équipes de télévision et des journalistes d'Italie. Le verdict est attendu la semaine prochaine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS