Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le procès de la débâcle de la Banque cantonale de Genève (BCGE) s'ouvrira lundi comme prévu. Le Tribunal fédéral (TF) a refusé d'écarter provisoirement de la procédure le président de la Cour correctionnelle Jacques Delieutraz, dont la défense demande la récusation.
Le TF a rejeté la requête d'effet suspensif, a indiqué vendredi l'avocat d'un des accusés. Les juges de Mon Repos ont estimé qu'il ne leur appartenait pas de prononcer des mesures provisionnelles. Le TF doit encore se déterminer sur le fond de la demande de récusation.
Les avocats de quatre des cinq accusés ont demandé la récusation du juge, coupable, aux yeux de la défense, d'avoir opéré une sélection lors du premier "tirage au sort" de 35 jurés potentiels.
Au total, cinq personnes doivent comparaître devant la Cour correctionnelle de Genève dans le cadre de la débâcle de la BCGE. Elles sont accusées de faux dans les titres et gestion déloyale aggravée. La banque avait été sauvée du naufrage financier par l'Etat de Genève en 2000.
Les cinq accusés sont l'ancien président du conseil d'administration de l'établissement Dominique Ducret, l'ex-directeur général de la BCGE Marc Fues, l'ancien directeur adjoint de la banque René Curti, ainsi que deux réviseurs de la société Ernst&Young.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS