Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Niederurnen - Le tribunal de Turin a exclu ce lundi le groupe Eternit Suisse du procès pour les décès dus à l'amiante dans quatre filiales d'Eternit Italie, a annoncé la société helvétique. L'accusation avait accepté la semaine dernière une demande en ce sens de la défense.
Dans un communiqué publié ce lundi, le groupe de Niederurnen (GL) "prend connaissance avec satisfaction du fait que le tribunal de Turin a entièrement suivi ses conclusions et a clairement refusé de donner suite aux tentatives de certaines parties civiles de rendre civilement coresponsable Eternit (Suisse) SA".
Le texte réaffirme que "ni Eternit (Suisse) SA ni son propriétaire n'ont eu ou n'ont un quelconque rapport avec Eternit S.p.a., Gênes", la société mise en cause en Italie. L'homme d'affaires suisse Stephan Schmidheiny, l'un des deux anciens propriétaires de la société italienne "n'a jamais exercé de fonction auprès d'Eternit (Suisse) SA et n'en a jamais été actionnaire".
La demande d'exclusion d'Eternit Suisse, déposée en janvier, avait reçu lundi dernier l'appui du Ministère public. Le procureur Raffaele Guariniello avait basé sa conviction sur une expertise qu'il avait lui-même requise et qui montre que les deux inculpés, M. Schmidheiny et le baron belge Jean-Louis Cartier de Marchienne, n'ont jamais été ni propriétaires ni actionnaires d'Eternit Suisse.
Les deux inculpés n'assistent pas aux débats. Ils sont accusés d'homicides intentionnels pour les décès provoqués par l'exposition à l'amiante entre 1966 et 1984 dans les quatre filiales d'Eternit Italie.
Les deux hommes encourent des peines de prison allant de deux à douze ans de prison et des centaines de millions d'euros de dédommagements sont en jeu. Le procès de première instance durera vraisemblablement jusqu'à fin 2011, voire 2012.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS