Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le docteur Conrad Murray a été condamné mardi à quatre ans de prison pour homicide involontaire après le décès de Michael Jackson en juin 2009. Il s'agit de la peine maximale et de celle requise par les procureurs la semaine dernière.

"Il n'a fait preuve d'absolument aucun remord", a indiqué la Cour supérieure de Los Angeles dans sa déclaration expliquant la peine. Le juge a refusé d'accorder une période de sursis à Conrad Murray, qui avait prescrit à la star un anesthésiant très puissant pour lutter contre ses insomnies.

Le procès a établi que ce produit, le propofol, était la principale raison de la mort de Michael Jackson, âgé de 58 ans, le 25 juin 2009 dans sa villa de Los Angeles.

Il est "dangereux"

"Le Dr Murray a menti à plusieurs reprises, il s'est engagé dans un comportement malhonnête et a fait tout son possible pour couvrir ses transgressions. Il a violé la confiance de la communauté médicale et de son patient. Il n'a fait preuve d'absolument aucun remord, d'absolument aucun sens de l'erreur, il est et demeure dangereux", a ajouté le magistrat.

Les procureurs avaient requis la peine maximale pour le dernier médecin de Michael Jackson, et réclamé la somme de 100 millions de dollars pour indemniser la famille Jackson pour la perte de revenus engendrée par le décès de la star.

Nouvelle audience

Le juge a admis que le Dr Murray devrait indemniser les enfants et les héritiers du chanteur, mais a indiqué que le montant serait décidé à une prochaine audience, fixée au 23 janvier.

Des membres de la famille du roi de la pop, décédé en juin 2009, étaient présents dans la salle du tribunal, parmi lesquels La Toya, Jermaine et Randy, venus pour entendre la sentence.

ATS