Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le docteur Conrad Murray a été reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson. Au terme de six semaines de procès, il a été incarcéré jusqu'au 29 novembre, date de la sentence. Il risque jusqu'à quatre ans de prison et une interdiction d'exercer.

Le médecin de 58 ans a gardé un visage de marbre à l'énoncé du verdict. Les douze jurés ont considéré à l'unanimité qu'il s'est rendu coupable de "négligence criminelle". Il a contribué au décès brutal de Michael Jackson à l'âge de 50 ans, le 25 juin 2009. Le chanteur a succombé à une "grave intoxication" au propofol.

Il utilisait à domicile ce puissant sédatif comme somnifère, avec la complicité du Dr Murray. Ce dernier, qui était son médecin depuis deux mois, avait reconnu lui en avoir administré le matin de sa mort et les mois précédents.

Homicide involontaire

L'homicide involontaire n'est pas considéré comme un crime grave dans le droit californien. Celui-ci stipule que la moitié de la peine doit être passée en prison. Selon plusieurs juristes, le Dr Murray ne devrait pas passer plusieurs années en prison.

Le fait qu'il a été immédiatement placé en détention "était la plus grosse surprise" du procès, estime un professeur à la Loyola Law School. La peine pourrait être de trois ou quatre ans "mais je serais surpris que Conrad Murray soit encore derrière les barreaux dans un an".

Neuf heures de délibérations

Le procès qui a duré six semaines, a vu passer à la barre 49 témoins. Le jury a délibéré environ neuf heures avant de parvenir au verdict.

Quand le mot "coupable" a résonné dans la salle d'audience 107 de la Cour supérieure de Los Angeles, Randy, le frère de la star, a enlacé sa mère Katherine, laquelle tenait un mouchoir à la main. Ce verdict a aussi été accueilli avec soulagement par les fans venus sur place.

ATS