Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a convoqué mardi un conseil des ministres extraordinaire. Il s'agit de statuer sur un accord conclu avec le Hamas en vue de la remise en liberté de Gilad Shalit, militaire franco-israélien enlevé en juin 2006 en lisière de la bande de Gaza, selon une source proche des services de sécurité.

Un porte-parole de l'aile militaire du Hamas a confirmé l'accord. "Nous mettons la dernière main aux dispositions techniques pour achever l'accord dans les jours qui viennent", a déclaré à Reuters Abou Oubeïda. "Une fenêtre d'opportunité a été ouverte en vue d'un accord historique", s'est réjoui le chef du gouvernement israélien, selon un chaîne de télévision.

De source proche des négociations, on précise que l'accord a été conclu dans le cadre d'une médiation égyptienne et qu'il prévoit l'élargissement en deux temps d'un millier de détenus palestiniens. Les 450 premiers seraient remis en liberté au même moment que Gilad Shalit et les 550 suivant le seraient par la suite.

Selon la deuxième chaîne de télévision israélienne, les deux parties se sont montrées plus conciliantes lors des dernières négociations secrètes. Le gouvernement de Benjamin Netanyahu refusait jusqu'ici de libérer des détenus ayant du sang israélien sur les mains.

ATS