Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au troisième jour de confrontation entre Tsahal et les groupes armés de Gaza, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a ordonné le rappel de nouveaux réservistes, faisant craindre un peu plus une invasion du territoire palestinien. Des milliers de personnes ont elles manifesté leur soutien à Gaza au Moyen-Orient.

Selon la télévision, Israël envisage de mobiliser jusqu'à 75'000 réservistes. D'après un journaliste de l'AFP, l'Etat hébreu a aussi massé des troupes et des blindés près de la frontière avec Gaza. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait dit jeudi que son pays prendrait "toute action nécessaire" face aux roquettes de Gaza, raison officielle invoquée par Israël pour lancer ses attaques.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a de son côté assuré que l'offensive israélienne à Gaza n'arrêterait pas la demande d'élévation de la Palestine au statut d'Etat non membre de l'ONU, qui doit être soumise à l'Assemblée générale le 29 novembre. Il a aussi annoncé la venue du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon.

L'Egypte sollicitée

En soirée, un haut diplomate irajkien au Caire a annoncé que l'Irak va recommander aux pays arabes d'utiliser l'arme du pétrole pour faire pression sur Israël et les pays qui le soutiennent. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé les dirigeants israéliens d'avoir ordonné cette offensive dans un but uniquement électoraliste à l'approche des législatives en janvier.

Du côté des pays occidentaux, les voix s'accordent pour appeler au calme. Le Premier ministre égyptien Hicham Qandil a effectué une brève visite à Gaza vendredi et promis qu'il "ne laisserait pas Gaza seule".

Au moins 23 morts

Les combattants palestiniens de Gaza ont de leur côté poursuivi leurs tirs de roquettes sur Israël, visant notamment Jérusalem et Tel-Aviv, sans faire de victimes. Jamais un projectile n'avait été tiré depuis la bande de Gaza en direction de la Ville sainte.

En trois jours, au moins 20 Palestiniens ont péri et 235 ont été blessés dans près de 500 frappes israéliennes. Trois Israéliens ont été tués dans la chute d'une des 280 roquettes palestiniennes tirées depuis Gaza.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS