Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Malgré leur regret de l'expiration du moratoire sur la colonisation en Cisjordanie, les Palestiniens n'ont pas mis à exécution leur menace de quitter les pourparlers de paix avec Israël. Le président Mahmoud Abbas laisse un délai d'au moins une semaine pour permettre à la diplomatie américaine de sauver les négociations.
Le président de l'Autorité palestinienne a affirmé à Paris que les Palestiniens décideraient de poursuivre ou non les négociations "après le 4 octobre", à l'issue de consultations entre l'Autorité palestinienne et les pays arabes.
M. Abbas, qui a qualifié la veille ces discussions directes, lancées le 2 septembre à Washington, de "perte de temps" si Israël ne maintenait pas son moratoire sur la colonisation, a réaffirmé son souhait qu'Israël le "prolonge de trois ou quatre mois". Depuis Damas, le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, a carrément appelé M. Abbas à cesser de négocier avec Israël.
Sur le terrain, des bulldozers s'activaient notamment dans l'implantation d'Adam, dans le nord de la Cisjordanie, où une trentaine de logements doivent être construits, a constaté un photographe de l'AFP.
Constructions symboliques
Aucun signe de reprise des constructions à grande échelle n'a été néanmoins constaté. "C'est totalement symbolique pour le moment", a dit le ministre israélien du Logement, Ariel Atias, au site internet YNet. La fin du moratoire autorise toute personne ou toute institution à construire dans une implantation, si elles ont obtenu un permis il y a dix mois.
Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a résisté aux pressions intenses des Etats-Unis et de la communauté internationale en refusant de reconduire tel quel le gel des nouvelles constructions dans les colonies, au risque de compromettre la poursuite des discussions.
Soucieux des répercussions de cette décision sur l'image d'Israël, le chef du gouvernement a toutefois appelé les colons à "faire preuve de retenue et de responsabilité" et demandé à ses ministres de maintenir un profil bas pour éviter qu'Israël soit tenu pour responsable d'un torpillage des négociations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS