Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Palestinien a été tué vendredi par l'armée israélienne dans la bande de Gaza près de la frontière, premier test pour la trêve entre Israël et le Hamas au pouvoir dans l'enclave palestinienne. L'organisation islamiste a dénoncé cette violation de la trêve par l'Etat hébreu.

Un homme âgée de vingt ans a été tué et 19 autres Palestiniens ont été blessés par les tirs de soldats israéliens sur un groupe d'agriculteurs dans le village de Khouzaa, à l'est de Khan Younès, a indiqué un porte-parole des services d'urgences à Gaza, Adham Abou Selmiya.

Un porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a dénoncé "une première violation israélienne de la trêve" entrée en vigueur mercredi à 20h00 (suisses), précisant que l'Egypte, médiateur de l'accord, en serait saisie.

Selon des témoins, les soldats ont tiré à partir de leur position de Kissoufim sur un groupe de Palestiniens, des agriculteurs pour la plupart, qui tentaient de se rendre sur leurs terres situées près de la bande frontalière, dont l'armée interdit l'accès sous peine d'ouverture du feu.

Violences palestiniennes

L'armée a affirmé que "quelque 300 Palestiniens qui tentaient de se rapprocher de la clôture de sécurité se sont livrés à quelques violences et ont endommagé la clôture".

"Les soldats ont procédé à des tirs de sommation mais les Palestiniens ont continué à se rapprocher et les militaires ont alors tiré en direction des jambes", a dit une porte-parole militaire, ajoutant que l'un des Palestiniens avait réussi à franchir la frontière avant d'être renvoyé de l'autre côté.

Palestinien mort par asphyxie

un Palestinien est mort vendredi asphyxié après avoir "inhalé un gaz toxique" alors qu'il réparait avec trois autres hommes un tunnel endommagé par les raids israéliens durant l'offensive dans le secteur de Rafah (sud), a annoncé le ministère de la Santé du Hamas.

En Cisjordanie, l'armée israélienne poursuivait ses arrestations à la suite de manifestations, parfois violentes, de solidarité avec la bande de Gaza. Vendredi, elle a arrêté 28 Palestiniens, dont cinq députés du Hamas, après 55 la veille.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS