Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice des prix à la production et à l'importation en Suisse a reculé de 0,2% en mai par rapport à avril, en raison principalement de la baisse des prix du pétrole et des produits pétroliers. En rythme annuel, il affiche une contraction de 2,3%.

Le détail montre que le mouvement est toujours alimenté par une diminution des prix des produits importés. Ceux-ci ont ainsi diminué en mai de 0,8% en glissement mensuel et de 4,5% sur un an, a indiqué mercredi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Outre le pétrole brut, le gaz naturel, les carburants et le mazout, les prix à l'importation ont notamment reculé pour les légumes et les pommes de terre. A l'inverse, ils ont augmenté entre autres pour les agrumes, les huiles et graisses végétales et animales.

Prix à la production en légère hausse

Les prix à la production, soit ceux des biens produits en Suisse, ont renchéri en mai de 0,1% sur un mois, mais diminué de 1,2% en rythme annuel. Du côté des hausses, on trouve des positions revenant aux industries chimique et pharmaceutique (notamment colorants, pesticides, savons et autres produits d'entretien).

Dans l'alimentation, les prix ont augmenté pour les porcs de boucherie et la viande de porc. En revanche, ils ont reculé pour le lait cru et la viande de boeuf. Un mouvement identique a été observé pour les produits pétroliers.

En ce qui concerne la catégorie arts et métiers/industrie, l'OFS signale un indice des prix globalement stable pour le marché indigène et en hausse de 0,2% pour les produits exportés. Par rapport à mai 2011, les valeurs respectives se situent à -0,8% et à -1,6%.

ATS