Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Confédération veut motiver les requérants d'asile tunisiens à retourner rapidement dans leur pays grâce à une incitation financière. Ce programme a démarré à la mi-juillet. Le but est notamment de remédier au manque de places dans les centres d'hébergement.

Michael Glauser, porte-parole de l'Office fédéral des migrations (ODM), a confirmé à l'ats un article paru dans la "SonntagsZeitung". En principe, chaque adulte reçoit 1000 francs et chaque enfant 500. L'argent est versé après leur retour en Tunisie.

Argent et conseils

Une somme plus importante peut être versée si les rapatriés ont un projet concret en vue, comme l'ouverture d'un négoce. Les requérants dont le traitement de la demande incombe à la Suisse reçoivent 4000 francs. Ceux dont la demande est traitée par un Etat Dublin peuvent espérer jusqu'à 3000 francs.

En outre, il existe la possibilité de recevoir jusqu'à 15'000 francs pour des projets collectifs. Enfin, les Tunisiens bénéficient de conseils en Suisse et dans leur propre pays.

Sont concernées les personnes dont la demande d'asile est en cours de traitement ou qui n'a pas encore été ouverte. Cette aide au retour n'est pas destinée aux requérants déboutés ou qui ont commis un délit en Suisse.

Les offices concernés entendent observer comment cette offre évolue. Si des abus sont constatés, le programme peut être stoppé rapidement, souligne Michael Glauser. Cette aide au retour a été développée dans le cadre du partenariat sur la migration visé par la Suisse et la Tunisie.

Retours directs à l'examen

L'ODM examine actuellement si les cas Dublin en provenance de Tunisie peuvent être renvoyés directement dans leur pays d'origine au lieu de l'être dans l'Etat responsable de leur demande d'asile. Selon la "SonntagsZeitung", l'Association des services cantonaux de migration (ASM) considère l'idée comme faisable.

La Suisse ne peut décider seule de ce projet qui a surgi pendant la pause estivale, souligne Michael Glauser. Les autres pays signataires des accords Dublin, la Tunisie et les cantons devraient donner leur accord.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS