Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Valais lance un projet d'insertion avec l'ouverture d'un restaurant dans un bâtiment partiellement dédié à l'accueil de candidats réfugiés. Des bénéficiaires de l'aide sociale y travailleront (archives).

R. Métral

(sda-ats)

Le Valais lance un projet inédit de réinsertion socioprofessionnelle et de rencontre interculturelle. Il ouvre un restaurant un peu particulier dans un bâtiment qui héberge des candidats réfugiés.

Aux Mayens de Chamoson (VS), l'auberge "Le Temps de vivre" est louée par l'Etat du Valais depuis 2015. Le canton a transformé la partie habitation du bâtiment en foyer pour des candidats réfugiés, qui ont pris part à la rénovation de l'espace restaurant menée par l'office de l'asile.

Le restaurant ouvrira ses portes le 29 juillet, communique mardi l'Etat du Valais. Il emploiera des bénéficiaires de l'aide sociale, domiciliés en Valais ou issus de la migration. Ils seront encadrés par des professionnels de la cuisine et du service.

Le canton poursuit plusieurs objectifs à travers ce projet. Il veut offrir une expérience pratique qui permettra aux bénéficiaires de l'aide sociale de retrouver plus facilement un emploi. Il compte aussi créer un lieu de rencontre et d'échange pour renforcer leur intégration.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS