Toute l'actu en bref

La coopérative vinicole Provins, la société d'exploitation de domaines viticoles Entre-Coeur et la Fondation valaisanne en faveur des personnes handicapées mentales se sont associées pour lancer un projet d'intégration de personnes handicapées et créer huit emplois à plein temps.

omaire

(sda-ats)

La coopérative vinicole valaisanne Provins s'associe à un projet d'intégration de personnes handicapées. Huit personnes en situation de handicap mental bénéficient ainsi d'un emploi à temps plein durant toute l'année.

La coopérative, la Fondation valaisanne en faveur des personnes handicapées mentales (Fovahm) et la société d'exploitation de domaines viticoles Entre-Coeur ont mis en place ce projet, indique mardi un communiqué commun. Les huit personnes ont commencé leur travail mardi matin dans le vignoble de Saxon (VS).

Le premier mandat est la plantation de 6000 pieds de vigne sur un domaine en restructuration. Les personnes handicapées sont encadrées par un vigneron. Le projet a été initié par la société Entre-Coeur dont le directeur cherchait un bon moyen de faire profiter des personnes en situation difficile du travail de la vigne, au contact de la nature, précise le communiqué.

La collaboration avec la Fovahm permet de structurer la démarche et de lui assurer une continuité. Cette nouvelle activité est la garantie de pouvoir donner du travail à huit personnes handicapées durant toute l'année. La Fovahm s'en réjouit. "La valorisation par le travail est un élément essentiel", écrit-elle.

Le domaine en restructuration, de 9000 mètres carrés, sera planté avec des cépages Divico et Cabernet Jura résistants et nécessitant moins de traitement. Provins fournit les plants, réceptionnera la vendange et élaborera le vin. La coopérative produit déjà depuis 2014 une cuvée en faveur de la Fovahm qui bénéficie de deux francs par bouteille vendue. Elle précise qu'une véritable relation d'entreprise s'est développée avec les années.

ATS

 Toute l'actu en bref