Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'enclave baltique de Kaliningrad se situe entre la Pologne et la Lituanie. Le territoire est totalement isolé du reste de la Russie (image symbolique).

KEYSTONE/AP/Gary Peach

(sda-ats)

Le gouvernement lituanien va faire construire une clôture de deux mètres de haut à la frontière avec l'enclave russe de Kaliningrad. Cette décision intervient alors que des tensions se font sentir entre Moscou et les Etats baltes, qui sont membres de l'OTAN.

Le dispositif ne sera d'aucun secours en cas d'agression militaire, a reconnu mardi le ministre de l'Intérieur Eimutis Misiunas. Il pourrait néanmoins empêcher des incursions de moindre envergure et sa mise en chantier permettra d'exprimer les craintes de Vilnius à l'égard de son grand voisin.

"Au moment où nous procédons à l'évaluation (...) des menaces géopolitiques russes, les responsables politiques lituaniens ont exprimé le besoin d'avoir une barrière physique avec un tel pays", a expliqué le ministre, interrogé par Reuters.

"Une telle barrière n'arrêtera pas des chars ou d'autres équipements militaires mais il rendra plus difficile des entrées illégales", a-t-il ajouté. La clôture qui représente un investissement de 3,6 millions d'euros (3,86 millions de francs), devrait être achevée dans l'année. Elle s'étendra sur les 50 km où la frontière n'est pas matérialisée par des lacs, des rivières ou des marais.

L'enclave baltique de Kaliningrad se situe entre la Pologne et la Lituanie. Le territoire est totalement isolé du reste de la Russie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS