Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage fait opposition au projet des remontées mécaniques de Zermatt de liaison câblée entre le Petit Cervin et Testa Grigia qui permettrait de relier Zermatt à Cervinia (I) sans chausser les skis (archives).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Le projet de télécabine entre le Petit Cervin et Testa Grigia, qui permettrait de relier Zermatt (VS) à Cervinia (I) sans chausser les skis, est contesté. La fondation pour la protection et l'aménagement du paysage a fait opposition.

La densité de constructions au Petit Cervin, qui culmine à 3883 mètres d'altitude, est déjà importante, estime la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage (fp) mardi dans un communiqué. Ces bâtiments de béton sont déjà des corps étrangers sur la montagne, visibles de loin.

Le fait que la montagne est déjà encombrée de bâtiments ne doit pas être la porte ouverte à de nouvelles constructions, estime la fp. Elle relève également que si les stations de départ et d'arrivée des deux sommets voisins sont dans une zone à usage touristique, tel n'est pas le cas pour la télécabine entre les deux.

La fondation craint une intensification de l'usage touristique du sommet avec la possibilité de traversée des Alpes sans chausser les skis. La fp veut éviter une "Dysneylandisation" des sommets alpins qui risque de survenir en augmentant l'attrait du lieu.

Les remontées mécaniques de Zermatt ont un double projet au Petit Cervin. Elles veulent d'une part doubler la télécabine d'accès au sommet. La construction est en cours. Elles veulent aussi relier le sommet de Testa Grigia (3458 mètres d'altitude), distant de moins de deux kilomètres sur la frontière italienne. Les deux projets sont devisés à 80 millions de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS