Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Prolifération de certaines algues dans le Léman

La prolifération d'algues dans le Léman peut être gênante notamment pour les baigneurs (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les eaux du Léman sont globalement de bonne qualité. Mais la prolifération de certaines algues en 2017 appelle à la vigilance, estime la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL).

Les mesures ont montré un développement important d'algues avec la plus forte quantité de bactéries (cyanobactéries) depuis seize ans. Ces algues entraînent des nuisances pour les pêcheurs, les baigneurs ou encore l'alimentation en eau potable, a indiqué la CIPEL jeudi dans un communiqué.

La prolifération d'algues est liée aux teneurs en phosphore. Ces dernières sont en diminution dans le Léman et s'approchent de l'objectif de la CIPEL. Mais les températures clémentes de l'hiver 2016-2017 et l'absence de brassage hivernal complet ont empêché une bonne réoxygénation des couches profonde du lac et y ont augmenté les concentrations de phosphore.

"Il demeure donc important de maintenir les efforts sur la limitation des apports en phosphore, dont une partie provient des activités humaines. En particulier sur l'amélioration constante du traitement des eaux usées", souligne la CIPEL.

Herbicide interdit détecté

Quant aux teneurs en pesticides et en métaux mesurées en 2017, elles sont "faibles, stables et restent au-dessous des limites légales", relève la CIPEL. Parmi les 370 herbicides recherchés, une vingtaine sont détectées dans le Léman, principalement des herbicides. La situation est la même dans le Rhône.

Parmi les herbicides détectés figure l'atrazine, interdit dans l'Union européenne depuis 2003 et en Suisse depuis 2012. Ses teneurs sont "toutefois faibles, dix fois inférieures à la norme réglementaire".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.