Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La nouvelle loi genevoise sur la prostitution, qui vise à mieux protéger les prostituées, entrera en vigueur le 1er mai. Or, certaines de ses dispositions font l'objet d'un recours au Tribunal fédéral, qui pourrait ordonner un effet suspensif.
Les recourants estiment que le nouveau dispositif viole la sphère privée dans la mesure où un fichier de prostituées, même occasionnelles, sera créé. De plus, la loi porte atteinte à la liberté économique car les contrôles inopinés pourraient faire fuir les clients.
La nouvelle loi a été adoptée à l'unanimité par le législatif. Elle interdit clairement aux mineurs de se prostituer, a rappelé le gouvernement. Les personnes qui exploitent un salon ou une agence d'escorte devront s'annoncer aux autorités, tout comme les professionnels du sexe. En cas de non respect des dispositions légales, les autorités pourront fermer un salon ou une agence.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS